Michel Gregoire - Entrepreneur - Consultant web marketing internet
Vivre de sa passion

Michel Grégoire
Entrepreneur et Consultant web

J’aide les gens à mieux performer sur le web

info@michelgregoire.com

219, rue Allard, Sherbrooke, Québec, Canada, J1G 3X9,  tél: 001.819.791.0725
Michel Gregoire - Consultant web marketing internet - logo
Connaissez-vous "Assez"

J'ai surpris un père et sa fille dans leurs derniers moments ensemble à l'aéroport. On avait annoncé le départ.
 
Debout près de la porte de sécurité, ils se sont serrés et le père a dit « Je t'aime et je te souhaite assez. »
 
La fille a répondu « Papa, notre vie ensemble a été plus qu'assez. Ton amour a été tout ce dont j’avais besoin.  Je te souhaite assez, aussi, papa. »
 
Ils se sont embrassés et la fille est partie. Le père a marché vers fenêtre où j'étais assis. Je pouvais voir qu’il avait besoin et qu’il voulait pleurer.  J'ai essayé de ne pas m'imposer et respecter son intimité, mais il m'a demandé « Vous est-il déjà arrivé de dire au revoir à quelqu'un en sachant que vous ne vous reverriez jamais ? »
 
« Oui. » j'ai répondu.
« Me permettez-vous de vous demander pourquoi vous croyez que vous ne vous reverrez jamais ? ».
 
« Je suis vieux et elle vit si loin. J'ai de gros défis devant moi et la réalité est que son prochain voyage sera pour mon enterrement» a-t-il dit.
 
« Quand vous vous disiez au revoir, je vous ai entendu dire « Je te souhaite assez. »  Est-ce que je peux vous demander ce que cela signifie ?  »

Il a commencé à sourire. «  C’est un souhait qui nous vient de plusieurs générations qui nous ont précédé.  Mes parents avaient l'habitude de le dire à chacun. »  Il a fait une pause un moment et regarda au plafond, comme s’il essayait de se rappeler en détail, et il a souri encore plus.  « Quand nous disons  « Je te souhaite assez » nous souhaitons que l'autre personne ait une vie remplie de juste assez de bonnes choses pour les garder heureux. »  Alors, se tournant vers moi, il a partagé ce qui suit comme s’il récitait un texte mémorisé.
 
Je te souhaite assez de soleil pour maintenir ton attitude lumineuse peu importe que la journée soit grise et moche.
 
Je te souhaite assez de pluie pour apprécier le soleil encore plus.
 
Je te souhaite assez de bonheur pour maintenir ton esprit vivant et éternel.
 
Je te souhaite assez de douleur de sorte que même la plus petite des joies dans la vie puisse te sembler grande.
 
Je te souhaite assez de gain pour satisfaire tes besoins.
 
Je te souhaite assez de perte pour apprécier tout ce que tu possèdes.
 
Je te souhaite assez d’Au revoir pour te permettre de bien te rendre à l’Au revoir final.
 
Il a alors commencé à pleurer et il s’est éloigné...
 
On dit que ça prend une minute pour trouver une personne spéciale, une heure pour l’apprécier, un jour pour l’aimer, mais que ça prend une vie entière pour l’oublier.
 
Seulement si tu le souhaites, envoie ceci aux personnes que tu n’oublieras jamais incluant celle qui te l'a envoyé. Si tu ne l'envoies à personne, ça peut signifier que tu es pressé et que tu as oublié tes amis.
 
PRENDS LE TEMPS DE VIVRE…
 
À toi mon ami (e), 

JE TE SOUHAITE ASSEZ
  • Abécédaire de l ’Amitié
Aimons-nous les uns les autres
Bénissons cette opportunité
Calmons nos craintes
Donnons sans attendre
Estimons-nous chanceux
Faisons une différence
Gardons nos amis
Harmonisons nos pensées
Il nous accompagne toujours
Jubilons quand nous réussissons
Klaxonnons pour que vous passiez
Lisons cette liste en pensant à nous
Maximisons nos qualités
Ne jugeons jamais par crainte d’être jugé
Offrons notre support sans attente
Parlons a tous ceux que nous rencontrons
Questionnons-nous sur notre amour
Remontons le moral de nos amis
Sachions dire des choses sympas
Tapons un petit email pour dire coucou
Utilisons les mots justes au bon moment
Valorisons ceux que nous aimons
Week-end ou pas, ne nous abandonne jamais
X et extrême, pardonnons!
Y a-qu'à nous… Agissons!
Zéro problème, n’existe pas!

Bonne journée que Dieu nous garde
 
  • Profitons tous ensemble et partageons
Leçon de vie...
Pot de mayonnaise et Tasse de café.

Un professeur de philosophie, commença un cours en prenant un grand pot de mayonnaise vide et sans dire un mot, commença à le remplir avec des balles de golf.
Ensuite, il demanda à ses élèves si le pot était plein. Les étudiants étaient d'accord pour dire que OUI.
Puis le professeur prit une boîte pleine de billes et la versa dans le pot de mayonnaise. Les billes comblèrent les espaces vides entre les balles de golf. Le prof redemanda aux étudiants si le pot était plein. Ils dirent à nouveau OUI.
Après, le professeur pris un sachet rempli de sable et le versa dans le pot de mayonnaise. Bien sûr, le sable remplit tous les espaces vides et le prof demanda à nouveau si le pot était plein. Les étudiants répondirent unanimement OUI.
Tout de suite après le prof ajouta deux tasses de café dans le contenu du pot de mayonnaise et effectivement le café combla les espaces entre les grains de sable. Les étudiants se sont alors mis à rire…
Quand les élèves cessèrent de rire, le prof dit :« Je veux que vous réalisiez que le pot de mayonnaise représente la vie.
Les balles de golf sont les choses importantes comme la famille, les enfants, la santé, tout ce qui passionne. Nos vies seraient quand même pleines si on perdait tout le reste et qu'il ne nous restait qu'elles.
Les billes sont les autres choses qui comptent comme le travail, la maison, la voiture, etc...
Le sable représente tout le reste, toutes les petites choses de la vie.
 
« Si j’avais versé le sable en premier, il n'y aurait eu de place pour rien d'autre, ni les billes ni les balles de golf. C'est la même chose dans la vie. Si on dépense toute son énergie et tout son temps pour les petites choses, nous n'aurons jamais de place pour les choses vraiment importantes.

Faites attention aux choses qui sont cruciales pour votre bonheur, comme jouer avec les enfants, prendre le temps  d'aller chez le médecin, dîner avec son conjoint, faire du sport ou pratiquer ses loisirs favoris. Il restera toujours du temps pour faire le ménage ou réparer le robinet de la cuisine…
Occupez-vous des balles de golf en premier, des choses qui importent vraiment, établissez des priorités, le reste n'est que du sable. »

Un des étudiants demanda ce que représente le café.

Le professeur sourit et dit : « C'est bien que tu demandes. C'était juste pour vous démontrer que même si vos vies peuvent paraître bien remplies, il y aura toujours de la place pour une tasse de café avec un ami. »

Quand il te semble qu'il y a « trop » de choses dans ta vie, quand 24 heures ne te semblent pas suffisantes… Rappelle-toi du pot de mayonnaise et du café !
 
  • Incroyable mais vrais!
si vuos pvueoz lrie ccei, vuos  aevz asusi nu dôrle de cvreeau. Puveoz-vuos lrie ceci? Seleuemnt 55
porsnenes sur cnet en snot cpalabes.Je n'en cyoaris pas mes yuex que je  sios cabaple de cdrpormendre ce que je liasis.
Le povuoir phoémanénl du  crveeau huamin. Soeln une rcheerche fiat à l'Unievristé de Cmabridge, il  n'y a pas
d'iromtpance sur l'odrre dnas luqeel les lerttes snot, la suele  cohse imotprante est que la priremère et la derènire
letrte du mot siot à  la bnone palce. La raoisn est que le ceverau hmauin ne lit pas les mtos  par letrte mias ptuôlt
cmome un tuot. Étonannt n'est-ce pas? Et moi qui ai  tujoours psneé que svaoir élpeer éatit ipomratnt!

Quelque fois dans la vie, tu découvre un(e) ami(e) spécial(e)
Quelqu'un qui change ta vie simplement parce qu'elle en fait partie
Quelqu'un qui te fait rire jusqu'à ne plus pouvoir t'arrêter
Quelqu'un qui te fait réconcilies avec la vie, que te fait croire que la vraie bonté existe encore en ce monde
Quelqu'un qui t'aide a réaliser qu'il existe une porte qui attend simplement que tu l'ouvres

Cette personne c'est l'amitié pour toujours
 
  • Des trucs intelligents à partager !
Les ambulanciers ont remarqué que très souvent lors d'accidents de la route, les blessés ont un téléphone portable sur eux.

Toutefois, lors des interventions, on ne sait jamais qui contacter dans ces listes interminables de contacts.
Les ambulanciers ont donc lancé l'idée que chacun d'entre nous rentre dans son répertoire, la personne à contacter en cas d'urgence sous le même pseudonyme.

Le pseudonyme international connu est «ICE» (= In Case of Emergency).
C'est sous ce nom qu'il faut entrer le numéro de la personne à contacter, utilisable par les ambulanciers, la police, les pompiers ou les premiers secours.
Lorsque plusieurs personnes doivent être contactées on peut utiliser ICE1, ICE2, ICE3, etc..

Facile à faire, ne coûte rien et peut apporter beaucoup.
Si vous croyez en l'utilité de cette convention, faites passer le message afin que cela rentre dans les moeurs.
  • Rappelez-vous ses moments heureux de la vie
    * Tomber  amoureux
    * Rire jusqu'à en avoir mal au ventre
    * Trouver un tas de courrier quand on rentre de vacances
    * Conduire ou les paysages sont magnifiques
    * Écouter sa chanson favorite
    * Écouter tomber la pluie coucher dans son lit
    * Sortir de la  douche et s'envelopper dans une serviette toute chaude par un matin froid
    * Réussir un examen difficile
    * Participer à  une conversation intéressante
    * Retrouver de l'argent dans un pantalon non utilisé
    * Rire de soi sans raison particulière
    * Prendre un bon repas avec des amis
    * Entendre accidentellement quelqu'un dire du bien sur soi
    * Se réveiller en pleine nuit en se rendant compte qu'on peut encore dormir quelques heures
    * Observer un coucher de soleil
    * Écouter la chanson qui nous rappelle cette personne spéciale dans sa vie
    * Recevoir et donner un baiser
    * Sentir des picotements dans le ventre quand on  voit cette personne si spéciale
    * Passer un bon moment avec ses amis
    * Voir et savoir heureux les gens qu'on aime
    * Porter le gilet de la personne aimée et sentir encore son parfum
    * Rendre visite a  un vieil ami et se rendre compte que les choses n'ont pas changé entre nous
    * Entendre que l'on nous aime.
  • Les vrais amis
Les vrais amis nous rendent visite dans les bons moments et quand on les appelle, dans les temps difficiles'... ils viennent  nous rendre visite d'eux même.
  • On ne connaît jamais  vraiment l'impact de nos paroles dans la vie d'une autre personne.
Un jour, une prof demande à ses élèves de noter le nom de tous les élèves de la classe sur une copie et de laisser un peu de place à côté de chaque nom.
 
Puis, elle leur dit de penser à ce qu'ils pouvaient dire de plus gentil au sujet de chaque camarade et de le noter à côté du nom. Cela prit toute une heure jusqu'à ce que tous aient fini et avant de quitter la salle de classe, les élèves remirent leur copie à la prof.
 
Le week-end, la prof écrivit le nom de chaque élève sur une feuille et à côté toutes les remarques gentilles que les autres avaient écrit à son sujet.
 
Le lundi, elle donna à chaque élève sa liste.
 
Déjà peu de temps après, tous souriaient.
« Vraiment ? » entendait-on chuchoter... « Je ne savais pas que j'avais de l'importance pour quelqu'un ! » et « Je ne savais pas que les autres m'aiment tant » étaient les commentaires que l'on entendait dans la salle de classe..
 
Personne ne parla plus jamais des listes. La prof ne savait pas si les élèves en avaient parlé entre eux ou avec leurs parents, mais cela n'avait pas d'importance. L'exercice avait rempli sa fonction. Les élèves étaient satisfaits d'eux-mêmes et des autres.
 
Quelques années plus tard, un élève était tombé au Vietnam et la prof alla à l'enterrement de cet élève.
 
L'église était comble. Beaucoup d'amis étaient là. L'un après l'autre s'approcha du cercueil pour lui adresser un dernier adieu. La prof alla en dernier et elle trembla devant le cercueil. Un des soldats présents lui demanda « Est-ce que vous étiez la prof de maths de Mark ? » Elle hocha la tête : « oui. » Alors il lui dit : »Mark a souvent parlé de vous. »
 
Après l'enterrement, la plupart des amis de Mark s'étaient réunis.
 
Les parents de Mark étaient aussi là et ils attendaient impatiemment de pouvoir parler à la prof.
 
« Nous voulions vous montrer quelque chose. » dit le père de Mark et sortit son portefeuille de sa poche. « On a trouvé cela quand Mark est tombé.

Nous pensions que vous le reconnaîtriez. » Il sortit du portefeuille un papier très usé qui avait dû être recollé, déplié et replié très souvent.
 
Sans le regarder, la prof savait que c'était l'une des feuilles contenant beaucoup de gentilles remarques écrites à l'époque par les camarades de classe au sujet de Mark.
 
« Nous aimerions vous remercier pour ce que vous avez fait. » dit la mère de Mark « Comme vous pouvez le constater, Mark a beaucoup apprécié ce geste.
 
Tous les anciens élèves se réunirent autour de la prof. Charlie sourit et dit : » J'ai encore ma liste. Elle se trouve dans le premier tiroir de mon bureau.»
 
La femme de Chuck dit : « Chuck m'a prié de la coller dans notre album de mariage.. »
 
« Moi aussi, j'ai encore la mienne, » dit Marilyn « Elle est dans mon journal intime »
 
Puis, Vicky, une autre élève, prit son agenda et montra sa liste toute usée aux autres personnes présentes. » Je l'ai toujours avec moi, »dit Vicky et elle ajouta : »Nous l'avons tous gardée.»
 
La prof était si émue qu'elle dut s'asseoir et elle pleura.
 
Elle pleurait pour Mark et pour tous ses amis qui ne le reverraient plus jamais.
 
Dans le quotidien avec les autres, nous oublions trop souvent que toute vie s'arrête un jour et que nous ne savons pas quand ce jour arrivera.

C'est pourquoi, il est important de dire aux personnes, que l'on aime et qui nous sont importantes, qu'elles sont particulières et importantes.
 
Dis-le leur avant qu'il ne soit trop tard.
Penses que tu récoltes ce que tu sèmes. Ce que l'on apporte dans la vie des autres, on le reçoit aussi dans sa propre vie en retour.

Ce jour doit être un jour béni ....
  • Le bol de bois 
Je vous assure que vous vous rappellerez du Bol de bois demain, dans une semaine, un mois, une année… 
 
Un vieil homme tout frêle va vivre avec son fils, sa bru et son petit-fils de quatre ans.  La main du vieil homme tremblait, sa vue était embrouillée et sa démarche vacillante.

La famille mangeait ensemble à la table. Mais, le vieux grand-papa éprouvait de la difficulté à manger. Les petits pois glissaient de sa cuiller et tombaient sur le plancher. Quand il prenait son verre de lait, il le renversait sur la nappe.

Le fils et son épouse étaient irrités par le gâchis.

Le fils affirmait « On devrait faire quelque chose à propos de papa » 
« J’en ai marre du lait renversé, du bruit qu’il fait en mangeant et de la nourriture sur le plancher. »

Alors, avec son épouse, il installait une table dans un coin de la cuisine.

Là, le grand-père mangeait seul pendant que la famille prenait le repas.
 
Étant donné que le vieil homme avait brisé de la vaisselle, sa nourriture était servie dans un bol de bois. 
Quand la famille jetait un coup d’œil en direction de grand-papa, il leur arrivait de voir une larme glisser sur la joue du vieil homme pendant qu’il était assis tout seul.

Malgré tout, ils continuaient à maugréer contre lui lorsqu’il échappait sa fourchette ou sa nourriture.

Le petit-fils observait tout en silence.
 
Un soir, avant le souper, le papa remarquait son fils qui jouait avec des morceaux de bois qui jonchaient le plancher. 
Il lui demanda gentiment, « que fabriques-tu? » Tout aussi gentiment le petit garçon répondit, 
« Oh! Je fais un petit bol pour toi et maman pour que vous mangiez votre nourriture lorsque je serai plus grand. » 
Le petit garçon sourit et continuait son travail.

Ces mots ont eu l’effet d’une bombe sur les parents qui devinrent silencieux. Des larmes commençaient à ruisseler le long de leurs joues… Sans dire un mot, ils savaient ce qu’ils devaient faire.

Ce soir-là, le fils prit la main de son père pour le ramener gentiment à la table familiale. 
Pour le reste de ses jours il mangea tous ses repas avec la famille. Et pour quelque raison, ni le fils ou son épouse ne firent de cas quand il échappait sa fourchette, renversait du lait ou salissait la nappe. 
Sur une note positive, j’ai appris que, peu importe quoiqu’il arrive, aussi mauvais que cela semble aujourd’hui, la vie continue, et elle sera meilleure demain.

J’ai appris que nous pouvons en dire beaucoup au sujet d’une personne de la façon qu’elle se comporte devant quatre choses : 
Une journée de pluie, les personnes âgées, des bagages égarés et des lumières d’arbre de Noël emmêlées. 
J’ai appris que gagner sa vie n’est pas la même chose que de « vivre sa vie. » 
J’ai appris que la vie nous donne quelquefois une deuxième chance. 
J’ai appris que l’on ne doit pas poursuivre sa vie avec une mitaine de receveur dans chaque main. Nous avons besoin de remettre quelque chose aux autres quelquefois. J’ai appris que si on poursuit le bonheur, il va nous échapper.

Mais, si vous vous concentrez sur votre famille, vos amis, les besoins d’autrui, votre travail et l’accomplissement des choses au meilleur de vos capacités, le bonheur vous trouvera bien. 
J’ai appris que lorsque je prends une décision avec mon cœur, je prends normalement la bonne décision. 
J’ai appris que même si je ressens de la douleur, je n’ai pas besoin de devenir un casse-pieds pour les autres.

J’ai appris que chaque jour, nous devrions étendre le bras et toucher quelqu’un d’autre. 
Le monde aime cette touche humaine… se tenir par la main, une accolade chaleureuse ou simplement une tape dans le dos….

J’ai appris que j’en ai encore beaucoup à apprendre.
 
«Ce à quoi vous pensez le plus souvent arrive dans votre vie »

  • Pensons-y
 «Vous avez peut-être des habitudes qui vous affaiblissent. Le secret du changement, c'est de concentrer toute votre énergie non pas à lutter contre le passé, mais à construire l'avenir.»Socrate

«Attendez-vous toujours à des miracles… car vous en êtes un vous-même.» Anthony Robbins

«Le début d'une habitude c'est comme un fil invisible, mais chaque fois que nous répétons l'acte, nous renforçons ce fil, y ajoutons un nouveau filament, jusqu'à ce qu'il forme un gros câble et lie irrévocablement nos pensées et nos actions.»
Orison Swett Marden

«La spontanéité, c'est être capable de faire quelque chose simplement parce que l'on a envie, de faire confiance à son instinct, de s'étonner soi-même, et de tirer des griffes du train-train un peu de plaisir imprévu.»
Richard Iannelli

«Cherchez toujours la réponse en vous. Ne soyez pas influencé par ceux qui vous entourent; ni par leurs pensées, ni par leurs paroles.»
Eileen Caddy
  • Un Copain ou un Ami
Un simple copain, quand il vient chez toi, agit comme un invité.
Un véritable ami ouvre ton frigo et se sert.
Un simple copain ne t'as jamais vu pleurer.
Un véritable ami a les épaules trempées de tes larmes.
Un simple copain ne connaît pas les prénoms de tes parents.
Un véritable ami a leurs numéros de téléphone dans son carnet d'adresses.
Un simple copain apporte une bouteille de vin à tes fêtes.
Un véritable ami arrive tôt pour t'aider à cuisiner et reste tard pour t'aider à nettoyer.
Un simple copain déteste quand tu appelles après qu'il soit aller se coucher.
Un véritable ami te demande pourquoi tu as mis tant de temps à appeler.
Un véritable ami s'informe de ta romantique histoire d'amour.
Un simple copain pourrait te faire du chantage avec.
Un simple copain pense que l'amitié est finie quand vous avez une dispute.
Un véritable ami t'appelle après une dispute.
Un simple copain s'attend que tu sois toujours là pour lui.
Un véritable ami est toujours là pour toi.
 



Michel Grégoire, consultant, partenaire de Cité Boomers et Pourvoirie Réal Massé        Propulsé par le réseau VMI-CSI




Gestion Immobilière Vallée




Carte Permis Bateau Cour Formation Rabais 10$



Gouttières Aluminium Sherbrooke
Pourvoirie Réal Massé
Pêche aux grosses truites
et sports d'hivers